You are currently viewing Comment éliminer nos croyances limitantes ?
D’où viennent nos croyances qui nous limitent et comment en changer

Comment éliminer nos croyances limitantes ?

A quel moment se forme nos croyances ?

création de notre système de croyances-Quand-Comment
Téléchargement de notre système de croyances

Notre système de croyances se forme principalement dans notre enfance de 0 à 6 ans. Pendant cette période, de nombreuses fausses croyances s’enracinent, car les ondes Thêta sont prédominantes dans le cerveau. Cela signifie que l’état cérébral d’un enfant est extrêmement réceptif, mais incapable d’analyser ou de trier les informations.

Donc l’enfant « télécharge » les nouvelles informations de son environnement, il s’imbibe de tout ce qu’il reçoit, le meilleur comme le pire. Toutes ces informations et expériences sont gardées dans leur subconscient et leur serviront pour naviguer dans leur vie future.

Conséquence de ces croyances

Parfois nous ne savons même pas, pourquoi nous prenons certaines décisions et réagissons de manière surprenante.

Seriez-vous d’accord pour une vérification de notre système de croyances ?

Il faut savoir que nous ne sommes pas victimes de notre enfance. Le changement est possible et faisable. Dr Bruce Lipton, un biologiste cellulaire de grande renommée, présente dans son livre « Biologie des croyances » la puissance de nos pensées et leur influence sur notre vie.

Comment se défaire de ces croyances limitantes et par où commencer ?

éliminer ses fausses croyances
Comment se défaire de ces croyances limitantes

Le premier pas est d’observer notre comportement, nos émotions, nos pensées et être conscient de notre dialogue intérieur.

Nous renforcent-ils ? Nous aident-ils à réaliser nos objectifs et nos rêves ?


Vous est-il arrivé d’avoir un projet qui vous tient à cœur et ne jamais l’accomplir ? C’est comme si quelque chose sabotait votre projet. Comme un mur invisible qui nous bloque. Quelle est notre réaction dans une situation similaire ? Le plus souvent, nous nous disons « Il faudrait que j’y consacre plus d’énergie, plus de temps ».

Et là encore sans succès. Pourquoi ?

Nous avons besoin de prendre en compte notre esprit subconscient. La subconscience est comme le disque dur de notre PC. Il stocke les conclusions, tirait des expériences passées sous forme de croyances, attitudes et valeurs et les utilise automatiquement pour résoudre les problèmes actuels.

95% de nos comportements sont gérés par l’esprit subconscient,

juste 5 % viennent de notre esprit créatif et conscient.

Ça signifie que la plupart des gens mènent leur vie en pilotage automatique.

Certaines croyances peuvent être modifiées en prenant connaissance de nouvelles informations et par notre volonté. Voici un exemple, au Moyen Âge les gens pensaient que le soleil tournait autour de la terre, mais la science a prouvé le contraire. Alors, la nouvelle information a été acceptée et cela a changé la vision du monde.

Mais ce n’est pas toujours aussi facile. Par exemple une fille anorexique qui se croit obèse quoique la réalité soit tout autre.

Ce genre de croyance ne peut pas être modifié par notre volonté, car celle-ci est inscrite dans la subconscience. Une question se pose :

« comment pouvons-nous changer les croyances subconscientes qui nous empêchent de vivre plus pleinement ? ».

Voici deux méthodes que je trouve très efficaces, que j’utilise personnellement.

I) PSYCH-K®

Cette méthode créée par Robert M.Williams, permet d’installer de nouveaux programmes dans notre subconscience.

Méthode PSYCH_K de Robert M.Williams
protocole, PSYCH-K® utilise la kinésiologie pour communiquer avec la subconscience

Dans son protocole, PSYCH-K® utilise la kinésiologie (test musculaire) pour communiquer avec la subconscience. Cela permet de vérifier si la déclaration donnée (la croyance) est vraie ou fausse (pour nous). Un autre facteur physio-psychologique sur lequel PSYCH-K® repose est l’état du « cerveau unifié » (en anglais Whole-Brain State). Lorsque les deux hémisphères sont simultanément en communication et qu’elles traitent l’information au même moment, le cerveau atteint sa capacité optimale.

Une caractéristique importante du processus PSYCH-K® est le « Protocole d’autorisation ». PSYCH-K® considère la possibilité que le problème soit intelligemment déguisé en une occasion de tirer une leçon de vie importante et vérifie en utilisant le test musculaire pour obtenir la permission avant de procéder au changement.

C’est une technique facile, efficace qui s’utilise en toute sécurité. PSYCH-K® peut être pratiqué avec un facilitateur ou seul en autofacilitation. Le site officiel est www.PSYCH-K.com

II) « The Work » de Byron Katie

Le Travail de Byron Katie
Identifier ses croyances limitantes ou pensées stressantes, pour pouvoir ensuite s’en défaire

« The Work » de Byron Katie (en français « Le Travail ») est une démarche de questionnement de nos pensées stressantes.

« Le monde est, ce que vous croyez qu’il est et il change lorsque vous changez » dit Byron Katie

Voici les étapes de cette méthode :

1. Identification des croyances limitantes et/ou des pensées stressantes grâce au formulaire intitulé

« Jugez votre prochain ».

Cliquez ici pour télécharger le formulaire

Nous commençons par trouver une situation où nous, nous sommes sentis blessée, stressés ou en colère. Nous observons les pensées qui nous habitent dans cette situation. Puis nous remplissons le formulaire. Prenant par exemple la pensée « Je ne suis pas assez bien ».

2. Afin de démasquer ces croyances limitantes, nous posons 4 questions :

Est-ce que c’est vrai ? (la réponse est juste  « oui » ou « non »)

Pouvez-vous être absolument certain que ce soit vrai ? la réponse est « oui » ou « non »

Comment réagissez-vous, que se passe-t-il quand vous croyez cette pensée ?

Qui seriez-vous sans cette pensée ?

Exemple :

– « Je ne suis pas assez bien », est-ce que c’est vrai ?

Oui,

– « Je ne suis pas assez bien », pouvez-vous être absolument certain que c’est vrai ?

Non,

– « Je ne suis pas assez bien », comment réagissez-vous, que se passe-t-il, quand vous avez cette pensée ?

Lorsque je la crois, je me sens déprimé. J’ai la poitrine et la gorge serrée. Je cherche un moyen d’échapper à mon état en buvant de l’alcool. Je travaille davantage. J’ai honte de moi.

– « Je ne suis pas assez bien », qui seriez-vous sans cette pensée ?

Je serais plus détendu et plus assuré. Je me respecterai plus et j’accorderai moins de poids aux opinions des autres.

3. Enfin pour éliminer la croyance limitante, vous retourner la pensée stressante

Les retournements sont une exploration opposée à votre pensée initiale. Prenez le temps de ressentir le retournement et trouvez aux minimums trois exemples précis et authentiques dans votre vie où ce retournement est vrai.

Exemple : « Je ne suis pas assez bien », retournement vers l’opposé «  Je suis assez bien ».

Les exemples précis:

– Je suis un être unique, il n’existe pas d’autre personne comme moi

– Je suis une bonne amie

– Je cuisine de bons plats

– Je suis discrète

– Je parle une langue étrangère

– etc.

« Le travail », c’est un processus introspectif et méditatif. Nous cherchons la réponse au plus profond de nous-mêmes. Nous découvrons que ce n’est pas ce qui s’est passé ni l’autre personne qui sont responsables de notre souffrance, mais notre perception de la situation. Cette méthode se pratique seule, en autofacilitation ou à deux avec un facilitateur. Site officiel www.Thework.com

e libérer de ses chaînes
Réussir à se libérer de ses croyances limitantes

Il existe de nombreuses techniques permettant de modifier nos croyances limitantes. Le choix de la méthode dépendra de nos préférences ainsi que le domaine où nous souhaitons réaliser le changement.

Les techniques de transformation personnelle vraiment puissantes

sont celles qui se basent sur l’hypnose,

ce sera le sujet d’un prochain article.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

News et astuces pour vous aider à changer + offres exclusives 

Pour en profitez, inscrivez-vous 

Cet article a 8 commentaires

  1. Valériane

    Je connais le Travail de Byron Katie et également la kinesiologie. Ce sont des outils très intéressants ! J’aime beaucoup la thérapie IFS et le processus de la CNV 😍 merci pour cet article

  2. Cherazade

    Merci pr cet article très intéressant qui concerne tout le monde même celui qui a une grande confiance en soi ! Les croyances limitantes est créé par nos propres pensée ! Merci de nous avoir partagé tes conseils afin de mieux le contrôler ! 🙂

  3. Efi

    Bonjour, très passionnant l’univers des croyances… Dans mon métier de photographe de mise en valeur des femmes, il m’arrive souvent de travailler sur le sujet des croyances limitantes. Surtout quand une personne a une image d’elle complètement déformée par ces croyances… Par exemple, certaines femmes anciennement rondes qui se voient encore avec leur poids d’origine quand elles se regardent dans le miroir… Mon travail est justement d’ouvrir un oeil bienveillant et neuf à travers la confrontation de sa propre image, à travers la photo. La photographie comme médium permettant de casser certaines croyances limitante est une démarche très intéressante. Je vous partage mon site : https://www.efiphotography.fr/

    Belle journée
    Efi

  4. Delphine

    Merci pour ton article ! Très intéressant. Tellement important de travailler sur ses croyances limitantes et de s’en libérer !

  5. Line

    Merci pour cet article plein d’enseignement et de bons conseils ! Je ne connaissais pas les travaux de Byron Katie et les croyances limitantes m’interessent car elles ont un effet dévastateur sur l’apprentissage et la confiance en soi.
    L’avez-vous en podcast ? je pense qu’il aurait encore plus d’impact

  6. Audrey

    Merci beaucoup pour ton article 🙂 c est vrai que ca influence tellement nos vies!

    Je n avais aucune idee des reprogrammations possibles. C est super de nous le partager.

    J adore ton blog. Merci bcp

  7. Edward

    Merci pour cet article. C’est un bon rappel sur la réalité des pensées inconscientes et sur l’importance de l’éducation des enfants. Tout parent devrait être sensibilisé à ces questions sans quoi ils sont voués à reproduire des schémas toxiques et destructeurs pour le bien-être et l’avenir de leur progéniture.

  8. Mélanie

    Article très bien écrit et complet, très utile en cette nouvelle année et ces temps de bonnes résolutions ! J’avais conscience d’avoir certaines pensées limitantes, mais en lisant l’article, j’en prends davantage conscience ! Un bon point sur lequel travailler cette année pour se dépasser ! Merci !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.